La vitamine D, mode d'emploi

La vitamine D3 est une vitamine à part : elle est issue à la fois de l’alimentation et d’une fabrication naturelle au niveau de la peau. Mais sur quoi agit elle et où peut-on la trouver ?

 

 

 Qu’est ce que la vitamine D3 ?

 

La vitamine D3  augmente l’absorption intestinale du calcium et du phosphore, ce qui en fait la vitamine de la minéralisation osseuse. Mais elle contribue aussi à favoriser l’action du système immunitaire, la lutte contre l’hypertension artérielle, elle favorise l’action de l’insuline pour accélérer le métabolisme du glucose….etc. On peut soupçonner une carence en vitamine D3 en cas de douleurs osseuses, de crise de tétanie, d’ostéoporose, de décalcification, d’infections ORL récidivantes, d’inflammation chronique, d’allergies, d’asthme…

Elle est synthétisée directement au niveau de la peau à partir d’un dérivé du cholestérol et grâce à l’action des UV.  La vitamine D provient également de l’alimentation : la vitamine D2 est présente dans les végétaux, la D3 dans certains produits animaux : huile de foie de morue et de flétan, poisson gras et huiles de poisson gras (saumon sauvage, hareng, maquereau, sardines…), beurre cru non pasteurisé,  œufs, huitre…  

C’est la vitamine D3 qui est prioritairement utilisée par l’organisme. La vitamine D2 est peu transformée et donc très peu utilisée par l’organisme.

La vitamine D3 est en réalité inactive : c’est l’organisme qui la transforme ensuite au niveau du foie en calcidiol, à partir de la vitamine D2 ou de la vitamine D3. C’est un métabolite inactif, transformé ensuite en calcitriol, la forme active, au niveau du rein.

 

 

Pourquoi est-on carencé en vitamine D3 ?

 

Le cycle à plusieurs étapes de la vitamine D3 et du calcitriol montre bien que la supplémentation ne peut pas régler à elle seule les carences en vitamine D. Si les enzymes nécessaires sont inactives car privées de leurs cofacteurs minéraux, si le foie est dépassé et n’arrive plus à synthétiser l’enzyme nécessaire à la première étape, si le rein n’est pas non plus en capacité de transformer le calcidiol en calcitriol….rien (ou presque) ne se passe ! Certaines personnes voient ainsi leurs taux de vitamine D rester stables et en dessous de la norme, alors qu’elles se complémentent depuis plusieurs mois.

La carence en vitamine D n’est alors que la partie émergée de l’iceberg.  Les premières mesures à prendre sont nutritionnelles, associées à une complémentation en oligo éléments et vitamines naturelles, et un soutien de la fonction du foie.

La malabsorption intestinale limite également son assimilation, comme bon nombre d’autres vitamines et nutriments.

Enfin une exposition solaire insuffisante ne permettra pas à la peau de fabriquer cette vitamine en quantité suffisante.

 

 

La vitamine D3, oui mais où la trouver ?

 

Attention à un apport excessif de vitamine D3, surtout si elle de synthèse. Lors d’une complémentation en vitamine D3, l’apport quotidien est largement préférable à l’apport massif deux à trois fois par an : en effet un apport minime, mais quotidien correspond davantage à la synthèse naturelle et l’utilisation physiologique de la vitamine D3.

La vitamine D3 étant fabriquée à 80% au niveau de la peau, une exposition mesurée mais très régulière au soleil (15 à 20 min par jour) reste indispensable pour favoriser sa synthèse. Par contre, l’hiver, les sources alimentaires sont prioritaires. Les pays qui sont les plus gros consommateurs traditionnels de poisson gras sont les pays nordiques, où le soleil se fait très rare l’hiver…. Une manière très intuitive et très juste de trouver la nécessaire vitamine D3.

On peut désormais trouver l’huile de foie de morue ou l’huile de foie de flétan en capsules huileuses ; ce sont les plus riches en vitamines D3. Elles sont également très riches en acides gras essentiels EPA et DHA. Par contre, elles peuvent être mal supportées chez des personnes ayant le foie fatigué.  Un drainage préalable s’impose….

La vitamine D3 végétale issue de la lanoline est en fait obtenue par synthèse chimique à partir de la vitamine D2 extraite. Si cette dernière est naturelle, son dérivé obtenu à l’aide d’additifs chimiques ne l’est plus…

En résumé, une carence en vitamine D est dépendante de multiples facteurs : c’est l’hygiène de vie qui peut être à revoir et surtout il faut prendre soin de tous les acteurs intervenant dans sa transformation…

 

Rédiger un commentaire

Commentaires

  • Thomes (mercredi, 16. mai 2018 17:05)

    Merci pour cet article très clair... et surtout il est très rare qu'on nous explique le cycle d'utilisation de la vitamine D et son passage foie et rein.
    Merci!

  • suzi (mercredi, 11. juillet 2018 11:35)

    Merci pour ces articles toujours très détaillés et pertinents.

Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires

Actualités

Contact et RV

Marie Chetaille

Lieu Dit Vervaux

71800 Varennes sous Dun

Téléphone : 03 85 25 30 95

 

 Vous pouvez également utiliser le  formulaire de contact.

Recommandez cette page sur: